Events & News

<< Back to news list

[INTERVIEW] : Sam Dukan, co-fondateur de LpDClick, répond à nos questions

15 September 2016

Le co-fondateur de LpDClick revient sur son projet et les objectifs de sa levée de fonds sur la plateforme.

Pourquoi avez-vous lancé votre projet ?

Depuis que je suis au CNRS (1998), je réfléchis à chaque fois que mon équipe a fait une avancée technologique/scientifique à la possibilité de la convertir en entreprise. C’est donc tout naturellement que j’ai décidé de créer LpDClick après avoir co-découvert une nouvelle technologie permettant de détecter/dénombrer rapidement L. pneumophila, bactérie pathogène à l’origine de la Légionellose.
 

Quels en sont les avantages ?

Etre capable de dénombrer rapidement cette bactérie pathogène et qui plus ai sur le terrain sans passer par un laboratoire d’analyse microbiologique ouvre des perspectives importantes?aussi bien en Santé Publique qu’en économie ! En effet, il sera ainsi possible de mieux contrôler ce risque microbiologique qui tue chaque année plus de 4000 personnes dans le monde, maitriser l’ajout de désinfectants (réduction du coût d’exploitation), et par conséquence réduire les rejets polluants dans l’environnement.
 

À quoi va vous servir la levée de fonds ?

La levée de fonds va servir sur les 24 prochains mois à finaliser le développement des kits, obtenir leur certification par un organisme agréé et produire 500 premiers prototypes afin de débuter la phase d’industrialisation et commercialisation fin 2018.

Pourquoi avoir choisi Raizers ?

Je me suis mis à la place d’un investisseur et j’ai ainsi procédé à une étude comparative des différentes plateformes de financement participatif. Il est apparu très rapidement que RIAZERS est la plateforme la plus avantageuse du marché. En effet, elle ne perçoit aucun revenu du côté des investisseurs que cela soit à l’entrée ou lors de la revente en cas de plus values.