PRESSE

<< Retour aux articles de presse

L'investissement en ligne prend son essor avec Raizers

Début juin, le spécialiste suisse d'investissements en ligne Raizers annonçait un partenariat stratégique avec la banque privée Piguet Galland.

 La rédaction de Startupticker.ch a souhaité faire le point de la situation de la plateforme avec son directeur, Maxime Pallain.

 

Raizers est une plateforme de crowdfunding et d’investissement en ligne permettant à tout particulier ou entreprise de construire et de suivre son propre portefeuille parmi un catalogue complet de PME européennes, sélectionnées par son équipe d’analystes.  Depuis sa création en Suisse en 2014, Raizers est devenu « Conseiller en Investissement Participatif » en France, agréé par l’autorité des marchés financiers, et a ouvert ses portes en Belgique et au Luxembourg. CHF 11 millions ont été investis sur une trentaine d'opérations (promotion immobilière, innovation, industrie, hôtellerie, etc.) par ses 31 000 membres, issus de 80 nationalités.

En parlant de son récent partenariat avec Piguet Galland, son CEO Maxime Pallain nous explique que les discussions ont commencé il y a environ six mois. Tout de suite, il y a eu la volonté de travailler ensemble, la banque privée vaudoise étant consciente de la nécessité de se réinventer et de proposer des nouveautés à ses clients. Pour la plateforme d’investissements en ligne, c’était l’opportunité d’étendre son réseau dans le monde bancaire.

Raizers est aujourd’hui active sur tous les secteurs afin de proposer une offre complète à ses investisseurs, avec tout type de patrimoine et toute appétence aux risques. La plateforme d’investissement en ligne a aujourd’hui accompagné des startups dans la medtech, dans le digital ou dans l’horlogerie mais aussi des PME dans les télécommunications, dans l’hôtellerie ou encore des promoteurs immobiliers. Chacun de ses investisseurs doit pouvoir se construire un portefeuille cohérent en termes de maturité et de risque.

A la question très importante de savoir à quel stade de la vie d’une startup intervient Raizers, Maxime Pallain explique qu’en ce qui concerne le produit d’investissement en capital risque, sa plateforme intervient une fois que la preuve du concept a été réalisée, que ce soit un premier chiffre d’affaires enregistré, une communauté d’utilisateurs conséquente ou d’importants contrats commerciaux signés.

La première opération que Raizers a présenté en Suisse est la levée de fonds de la marque horlogère Czapek. C’était aussi, jusqu’il y a peu, « la plus importante levée de fonds réalisée sur la plateforme, avec 1'100'000 francs suisses investis par 93 investisseurs ! » explique Maxime Pallain. Depuis lors, sa plateforme est intervenue dans le secteur de la logistique avec la startup neuchâteloise Kizy Tracking ou encore aujourd’hui sur le secteur de la foodtech, avec Alver Golden Chlorella, qui développe des superfood à base d’algues.  

Raizers prévoit de s’inspirer à l’étranger du partenariat avec Piguet Galland. L’entreprise est présente et active en France, en Belgique et au Luxembourg. Elle a déjà pu organiser des évènements en partenariat avec des organisations patronales. Le Vice-Président du MEDEF (Mouvement des Entreprises de France) est par exemple intervenu lors d’un de ses évènements. Cela valide le savoir-faire de Raizers auprès des chefs d’entreprise, souvent investisseurs de la plateforme. Toujours en France, la plateforme est en discussion avec plusieurs banques privées de la place parisienne ayant des clients intéressés par son produit.

La rentrée s’annonce très active pour Raizers. Son directeur nous confie que la plateforme va organiser un évènement en septembre et un autre de plus grande ampleur avant la fin de l’année chez Piguet Galland en Suisse. Raizers sera présente à Actionaria, pour la 3ème année consécutive, le plus grand salon d’investisseurs particuliers en France. D’autres événements devraient aussi voir le jour au Luxembourg et à Bruxelles. L’entreprise discute d’ailleurs avec plusieurs partenaires sur de nouveaux marchés à fort potentiel.